Nalla – 29

Josh s’était figé à la vue des photographies. Les visages sur celles-ci lui étaient inconnus pour la plupart. Cependant, il en reconnut quelques-uns pour les avoir aperçus lorsqu’il était enfermé dans leur cage. L’expression d’horreur et de souffrance qu’avaient éprouvée ces gens lors de leur mort avait été immortalisée sur ces photos. Tous ces clichés étaient horribles, mais il se força à les regarder un à un. Maxwell voulait le provoquer. Il avait réussi. Néanmoins, il ne se lancerait pas tête baissée dans le piège. Il fallait établir une stratégie d’attaque et les Frères l’aideraient à la mettre en place.

Il tomba soudain sur un cliché le représentant. Il avait l’air d’une bête sauvage. Maintenu sur la table métallique du laboratoire, entravé avec de solides attaches au niveau des poignets et des chevilles puis des chaînes au travers du torse et à la taille, il se débattait le visage tordu par la douleur, tous les muscles de son corps gonflés, les veines apparentes. Il laissa échapper l’air de ses poumons, n’ayant pas eu conscience d’avoir retenu sa respiration l’espace d’un instant. Il avait eu l’impression, un court moment, de revivre l’expérience.

Assise à ses côtés, Xhex regardait les photos en même temps que Josh. Elle gémit un peu quand Josh revécut dans sa tête la torture dont il avait été victime. Bien vite, elle bloqua ses capacités de sympathe pour se couper des sensations extrêmes qui lui parvenaient. Elle s’étonnait qu’après avoir subi cela, il ait conservé toute sa tête et ne soit pas devenu dingue. Ce type était solide comme le roc. Nalla était bien tombée lorsqu’elle s’était fait kidnapper. S’il avait été un autre, elle serait morte à l’heure qu’il est. Ce Maxwell n’avait jamais pu le briser.

Alors qu’elle fixait toujours le cliché que Josh tenait entre ses doigts, elle remarqua soudainement quelque chose.

̶ Il y a quelque chose de coller derrière.

Josh regarda vivement au verso. Une petite carte mémoire pour une tablette électronique y était collée avec un minuscule morceau de ruban adhésif. Xhex se pencha pour ouvrir la boîte à gant et se saisit d’un appareil servant à repérer les mouchards. Elle scanna tout le contenu de l’enveloppe, y compris l’enveloppe elle-même. Rien. Un soupir de soulagement lui échappa.

̶ Au moins, il n’y a pas danger si on rapporte ce truc au manoir, dit-elle.

̶ On abandonne la voiture. Ils ont peut-être mis un mouchard dessus pendant que nous étions à l’intérieur d’une de ces maisons, énonça Josh sobrement. Pas question que nous prenions le risque d’emmener ces salopards jusqu’à nos portes.

Xhex l’approuva d’un signe de tête.

̶ J’appelle au manoir pour qu’un doggen vienne nous chercher ailleurs que dans ce quartier. Puis changeant de sujet : Tu veux regarder ce que contient ce truc? Il y a une tablette là, finit-elle en pointant la boîte à gants.

Il secoua la tête.

̶ Nous regarderons au manoir. Viszs pourra vérifier la présence de virus en même temps.

Une heure plus tard, ils étaient de retour. Nalla s’était précipitée directement dans les bras de son hellren dès qu’il avait franchi le seuil de la porte. Devant sa mine sombre, elle fronça les sourcils.

̶ Il s’est passé quelque chose de grave? Questionna-t-elle, anxieuse.

̶ Maxwell savait que je passerais là-bas. Il a laissé un message à mon attention à l’une des voisines.

̶ Qu’est-ce que ça disait? Demanda Viszs qui était venu à leur rencontre

Le vampire se saisit de l’enveloppe que lui tendait Xhex. Josh jeta un regard à Nalla, puis inspira profondément. Après tout, il ne servait à rien de le lui cacher. De toute manière, elle l’apprendrait, à un moment ou à un autre. Rien ne restait longtemps secret dans ce manoir. Il regarda V. ouvrir l’enveloppe brune et regarder à l’intérieur. Il vit le vampire tiquer.

̶ Il me veut, moi. Il veut me récupérer pour finir ce qu’il a commencé, annonça le jeune homme le visage dénué d’expression.

̶ Pas question! Cria rageusement Nalla. Tu es à moi!

̶ Je sais, ma douce, fit Josh en embrassant brièvement sa belle. Maxwell a laissé une note disant que si je me rends, il nous rendra les vampires vivants, poursuit-il calmement. Mais le connaissant, ces vampires sont déjà morts ou souhaitent l’être.

Nalla frissonna entre ses bras, se souvenant de l’état affreux dans lequel était Josh lors de leur rencontre. Elle ne voulait plus jamais le voir ainsi. Même si dans les faits, elle ne l’avait pas a proprement vu puisqu’il était de l’autre côté du mur de sa cellule. À travers ses silences, ses halètements et ses grognements de douleur, qu’il ne pouvait retenir à certains moments, elle avait vécu ses souffrances. Elle ne voulait plus jamais connaître une telle angoisse.

̶ Ne t’en fais pas, Nalla. Il ne m’aura pas. Sans éléments de surprise, il a perdu toutes ses meilleures cartes. Si j’ai été sélectionné dans les commandos, c’était pour une bonne raison, ma douce.

̶ Je sais, je t’ai vu te battre au laboratoire.

̶ Maintenant, c’est plus… hard. Et je commence à m’habituer aux griffes. C’est plutôt mortel comme arme quand je ne les lime pas.

Pendant ce temps, Viszs observait minutieusement le contenu de l’enveloppe, il se figea lorsqu’il arriva à la photographie représentant Josh, les mâchoires serrées. Au fond de l’enveloppe, il trouva la carte et la sortit.

̶ Vous avez regardé ce qu’il y a dessus? Demanda-t-il d’une voix froide.

̶ Non, fit Xhex, on a attendu d’être de retour au cas où il y aurait un virus. Nous ne sommes pas des experts en électronique, nous.

̶ Et pas d’idées de ce qui pourrait être dessus? Continua-t-il.

Xhex secoua négativement la tête. Josh se taisait, mais l’éclat de ses yeux parlait pour lui; il se doutait fort bien du contenu de la carte et en redoutait presque le visionnement.

Depuis quelques minutes, Wrath écoutait la conversation et il perçut la tension qui s’était emparée de Josh à la mention du possible contenu électronique. Sa voix tonna dans le hall quand il se décida à intervenir.

̶ Tous les guerriers dans mon bureau. Maintenant! V. avant de venir nous rejoindre, va vérifier cette putain de carte. On la regardera tous ensemble.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *