Nalla – 31

Ils étaient devant l’entrepôt. Assis à la place du passager, Josh avait les mains attachées dans le dos avec des menottes. Ce que Maxwell et ses hommes ignoreraient c’est que l’empreinte de Josh était enregistrée dedans et pouvait les ouvrir. Il serait libre en quelques secondes lorsque cela serait nécessaire. Il ne les portait que depuis quelques minutes; ils avaient fait un arrêt juste d’avant d’arriver ici. Dès qu’il les avait eus aux poignets, le soldat avait demandé à Zadiste de le frapper à plusieurs reprises afin qu’il porte la marque des coups. Le vampire ne s’était pas exécuté tout de suite malgré l’envie qu’il avait de foutre une raclée à l’ancien militaire. Il avait fallu que Josh lui sorte quelques arguments valables avant. Ce qui l’avait emporté? La crédibilité auprès de Maxwell. En effet, ce dernier ne croirait jamais que Josh s’était laissé prendre facilement; il aurait forcément résisté. D’où la nécessité d’avoir plusieurs ecchymoses. Le vampire l’avait frappé durement au visage. Une seule fois, mais avec une force suffisante pour lui laisser un bel hématome à la mâchoire et une lèvre salement fendue.

Le père de Nalla était à ses côtés, l’air lugubre. La longue cicatrice qui lui traversait le visage et le défigurait n’en ressortait que davantage, faisant paraître ce dernier exactement ce qu’il était : un tueur létal et efficace. Pas exactement l’image que Josh aurait souhaité qu’il donne. Il aurait nettement préféré qu’ils passent tous les deux pour inoffensifs face à Maxwell; lui parce qu’il était menotté et Zadiste, comme étant un vampire ordinaire. Or, le père de Nalla était tout sauf ordinaire. Le soldat ferait avec puisque qu’il ne pouvait de toute façon rien y changer.

Ils reçurent un message. Les autres étaient arrivés discrètement à leur suite et se mettaient en position. Josh regarda le vampire ouvrir la portière et sortir de la voiture pour aller lui ouvrir la sienne. Ils avaient un plan, ils devaient s’y tenir. Que le spectacle commence.

Zadiste se fit plaisir une autre fois et saisit rudement son gendre par les cheveux pour l’extraire du véhicule. Il claqua la portière et projeta son « prisonnier » devant lui avec un violent coup dans le dos pour le faire avancer. Josh perdit l’équilibre et s’écroula à genoux dans la poussière recouvrant le béton. Le vampire le reprit par les cheveux pour le remettre debout.

̶ C’est suffisamment crédible comme ça à ton goût, sale mutant? Grogna-t-il tout bas dans l’oreille de Josh.

Ce dernier secoua la tête, faisant mine de tenter de se libérer.

̶ Sûr que Maxwell doit jubiler en ce moment, grommela Josh. Et vous, vous devez vous amuser comme un petit fou.

Le père de Nalla ne répondit pas et continua à avancer résolument avec Josh vers la porte de l’entrepôt où deux hommes armés puant le talc les attendaient. Ils pénétrèrent dans le sombre bâtiment où deux autres hommes prirent le relai et fouillèrent brièvement Zadiste, lui enlevant toutes ses armes, sauf une qu’ils ne trouvèrent pas. Josh y passa aussi, mais plus sommairement que le vampire. Les lessers ne repérèrent pas les deux lames qu’il avait cachées dans ses bottes et qui étaient les seules armes qu’il avait prises avec lui. Les deux morts-vivants les conduisirent auprès de Maxwell. Ce dernier était debout près d’un des conteneurs ouverts. Une forte odeur de sang et de mort s’en dégageait, couvrant presque celle aussi écœurante que Maxwell dégageait.

Josh sentit aussi autre chose. L’odeur d’humains, l’odeur de lessers supplémentaires qu’il ne voyait pas, mais surtout l’odeur froide du métal des armes. Il chercha à orienter le tout, à l’en trouver la provenance… Zadiste ne semblait pas s’en rendre compte… mais dans le conteneur près de Maxwell se tenait une petite armée prête à passer à l’action et tout ce qu’ils avaient pour se défendre c’était trois couteaux.

Dans leurs oreillettes bien dissimulées résonna la voix de Viszs qui les prévenait qu’ils étaient dans le bâtiment. Les gardes sur leur passage avaient été éliminés proprement et sans bruit. Z. et lui pouvaient suivre la progression des autres, comme eux pouvaient entendre tout ce qui se passait de leur côté. Cependant, malgré cela, Josh n’avait pratiquement aucun moyen de les prévenir que Maxwell leur avait réservé une surprise de taille. S’il parlait inconsidérément, ils étaient fichus. Tous autant qu’ils étaient. Le pire, c’est que Josh soupçonnait que les deux autres conteneurs de l’entrepôt avaient aussi leurs résidents : au moins cinq à six combattants dans chacun.

Z. décida que c’était le bon moment pour le pousser violemment, l’envoyant directement atterrir sur le sol de béton, le nez dans la poussière. Il dut se retenir d’éternuer lorsqu’un petit nuage de particules se souleva juste devant sa figure. Le choc avec la rencontre du plancher avait été rude, mais ne lui avait pas vraiment fait grand mal. Ne pouvant utiliser ses mains, Josh se redressa tant bien que de mal sur les genoux, faisant face à Maxwell, veillant à ce que ce dernier voit bien son visage couvert de meurtrissures.

̶ Je vous ai amené ce connard suffisant, maintenant donnez-moi les autres putains de vampires que vous avez enlevés, exigea Zadiste.

̶ En temps et lieu, rétorqua froidement le lesser.

Josh se mordit l’intérieur de la joue jusqu’au sang et cracha ensuite aux pieds de Maxwell.

̶ Ce pauvre fou pense que tu tiendras parole, grimaça douloureusement Josh en faisant un signe de tête en direction de Zadiste. Mais je te connais, Maxwell. Tu nous tueras tous les deux. T’as caché combien d’hommes pour tendre une embuscade à cet enfoiré de vampire? Quinze? Vingt? Moins? Ça t’en prendra au moins une poignée pour venir à bout de ce foutu traitre, continua-t-il amèrement d’une voix éraillée. C’est qu’il porte bien son nom : Viszs… Vicieux… J’espère juste que t’attendras pas qu’il soit dehors pour en finir. J’aimerais bien voir sa tête quand il verra que t’es un putain de menteur.

Josh espérait juste que le message était passé pour les autres. Qu’ils sachent qu’il y avait d’autres hommes de main à l’intérieur. Il avait volontairement doté Z. d’un nouveau prénom. Un indice comme un autre pour dire que quelque chose clochait… Cela sembla fonctionner. Il entendit la voix de V. dans son oreillette, disant qu’il avait compris qu’il y avait plus de lessers que prévu, au moins une vingtaine. V. demanda à Josh de confirmer si c’était bien ça d’une manière ou d’une autre. Les Frères n’étaient plus très loin d’eux.

Pendant ce temps, Maxwell riait méchamment, s’amusant visiblement de la position d’infériorité de Josh. Le lesser s’approcha de lui et lui donna un coup de pied dans les côtes, le faisant se replier sur lui-même. Josh reprit sa respiration et se redressa en grognant fortement, espérant que cela passerait pour un acquiescement auprès de V. Il vit Maxwell faire un geste de la main et entendit quelqu’un aboyer un ordre. Les troupes dissimulées dans les conteneurs sortirent et les encerclèrent. Zadiste et lui n’avaient plus aucune porte de sortie… Leur seule chance de s’en sortir vivant consistait à attendre l’intervention des autres… s’ils arrivaient à temps. Et encore, leurs chances étaient minimes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *