Nalla – 34

Nalla tenait la main de Josh. Elle lui avait parlé sans discontinuer de longues heures durant, mais il n’avait eu aucune réaction. Pas même un frémissement. Il n’y avait que Zadiste qui avait tiqué lorsqu’elle avait affirmé vouloir au moins une douzaine d’enfants, de quoi pouvoir faire une équipe de baseball. Elle avait plein de projets, de rêves, de choses qu’elle voulait faire avec lui. Il n’avait pas le droit de mourir maintenant. Oui… elle lui avait parlé, lui avait crié dessus et elle l’avait également menacé des pires représailles s’il ne reprenait pas conscience très vite. Néanmoins, rien n’y avait fait. Josh n’avait pas ouvert les yeux.

Plus de 24 heures avaient passé depuis la fusillade. Maintenant, son hellren pouvait respirer par lui-même et Doc Jane l’avait débranché d’une grande partie des machines. Les blessures guérissaient bien et beaucoup plus rapidement que le médecin ne le prévoyait. La shellane de V. lui avait dit que le pire était passé, qu’il suffisait d’attendre. Nalla en avait marre d’attendre. Tout ce qu’elle voulait c’était pouvoir voir l’éclat magnifique du regard émeraude de son hellren et ce sourire en coin qu’il n’adressait qu’à elle. Elle voulait entendre sa voix rauque l’appeler tendrement. Elle n’aurait jamais cru ressentir un jour des sentiments si puissants envers quelqu’un. Elle ne pouvait pas le perdre… pas maintenant. Elle ne le supporterait pas.

La jeune femme sentait la présence silencieuse de son père de l’autre côté de la chambre. Il était resté présent depuis le début, veillant. Quelqu’un ouvrit la porte. Sa mère. Bella s’approcha doucement de son hellren et lui chuchota à l’oreille. Z. hocha la tête et se leva de la chaise sur laquelle il s’était assis. Nalla sentit la grande main chaude de son père se poser sur son épaule.

̶ Va manger un peu avec ta mère, Nalla. Tu n’as rien avalé depuis… Tu auras besoin de toutes tes forces pour t’occuper de cet enf… de ce type lorsqu’il se réveillera. Je vais rester ici.

Nalla secoua la tête.

̶ Je ne bouge pas.

̶ Va avec ta mère. Tu ne seras d’aucune aide pour le mu… Tu ne pourras pas l’aider si tu tombes malade. Va manger. Maintenant.

̶ Tu n’es même pas capable de dire son nom! S’exclama-t-elle vivement en se dégageant violemment de la main de son père. Josh! Il s’appelle Josh! Pas « enfoiré », « type » ou « mutant »! Josh!

Elle se mit à frapper le torse de Zadiste, laissant sortir toute sa rage et son impuissance face à la situation. Le vampire se contenta de la fixer de ses yeux jaunes, sans réagir. Quand Nalla commença à se calmer, elle s’écroula dans les bras de son père qui la serra contre lui, lui murmurant quelques mots doux et petits surnoms dont il l’affublait depuis sa naissance.

̶ Je vais veiller sur lui, promit-il gravement. Et s’il se passe quelque chose pendant que tu es avec ta mère, je t’appelle immédiatement. Mais là, tu vas manger et reprendre des forces. Pour lui. Pour Josh.

Après maintes autres promesses, Nalla finit par se laisser convaincre. Elle se pencha au-dessus de Josh et l’embrassa tendrement.

̶ Je vais aller manger avec Mahmen et revenir très vite. T’auras intérêt à te réveiller à ce moment-là, mon amour.

La jeune femme sortit à contrecœur de la chambre en suivant sa mère. Lorsqu’elle eut quitté la pièce, Zadiste s’installa dans la chaise que sa fille avait occupée précédemment. Il fallut quelques minutes pour que le vampire se rende compte que la respiration du soldat avait changé.

̶ T’es conscient depuis longtemps, le mutant? Demanda-t-il calmement.

Josh se sentait mal. Il ne s’était jamais senti aussi mal de toute sa vie. Il essaya de répondre et ses lèvres remuèrent un peu. Il ne put qu’émettre un son rauque. Il tenta d’ouvrir les yeux, mais ses paupières lui semblèrent faites de plomb. Il entendit quelqu’un remuer à côté de lui. Du verre tinta. On le souleva légèrement et on appuya un verre contre ses lèvres. Il réussit à avaler quelques gouttes du précieux liquide. Dieu, que cela faisait du bien! On lui déposa la tête avec douceur sur l’oreiller.

Le soldat tenta de se souvenir de ce qui s’était passé. Il se souvenait de l’entrepôt, de Maxwell qui jubilait de l’avoir à sa merci, des hommes de main armés qui les entouraient, des tirs qui fusaient de toute part. Maxwell qui visait le père de sa Nalla. Ensuite, tout se confondait dans son esprit. Est-ce que Maxwell était mort? Et Nalla? Elle allait bien? Il se rappelait avoir entendu le son de sa voix qui l’appelait, qui l’empêchait de sombrer.

Au bout de quelques minutes, Josh put enfin ouvrir ses yeux. Des yeux qui s’écarquillèrent de surprise lorsqu’il vit qui était à ses côtés.

̶ Nalla? Croassa-t-il avec difficulté.

̶ Partie manger avec Bella. Elle n’a pas dormi ni mangé depuis que tu t’es fait tirer dessus. Pourquoi t’as fait ça, le mutant? Te mettre entre ces balles et moi? T’avais pas à faire ça.

̶ Devait pas mourir… Balbutia douloureusement Josh. Nalla… pas… perdre… son… père…

̶ Imbécile, pesta Zadiste. Et tu crois que tu lui as fait quoi là? Elle supporte encore moins l’idée de te perdre toi! Elle était folle d’angoisse! On m’a foutu un gendre complètement idiot! Merde! T’as failli mourir, abruti!

̶ Pas… mort… Nalla? Va bien?

̶ Elle ira mieux dès qu’elle saura que tu n’es plus dans le coma. T’as été dans le cirage pendant plus de 24 heures. Lui refait jamais ça, sinon je te bute.

̶ Com… pris…et Maxwell?

̶ Définitivement mort. Tu l’as réduit en charpie et on a récupéré sa jarre. La mission n’a pas été un franc succès vu que les vampires kidnappés ne s’en sont pas sortis, mais on a réussi à éliminer tous les lessers qu’il y avait sur place, raconta Zadiste, le regard fixé sur Josh. Cela leur prendra un moment avant qu’ils puissent s’organiser de nouveau. On a aussi récupéré tout le contenu de leur base de données. On sait donc vraiment tout ce qu’ils t’ont fait. Doc Jane à découvert également que c’est grâce à un gène défectueux que t’as muté et que tu n’es pas mort lors de leur expérience.

̶ OK.

̶ C’est tout ce que t’en dis, le mutant?

̶ Peux… pas changer… juste accepter… Et connu Nalla… Valait la peine… Rien connut de mieux… de ma putain de vie… Quand?

Josh peinait à maintenir ses yeux ouverts.

̶ Quand elle revient? Elle ne devrait plus tarder, fit Zadiste en jetant un regard sur sa montre. En passant, il est hors de question que vous ayez douze enfants! Ajouta rageusement le vampire.

̶ Douze? Répéta Josh qui n’était plus capable de suivre, la fatigue l’écrasant sous son poids. Tout ce qu’elle voudra, finit-il en s’endormant.

Zadiste grogna, mais ne put s’empêcher de sourire en pensant à ce que ferait subir sa petite Nalla à cet abruti qui avait osé sortir du coma alors qu’elle n’était pas là. Sans même y penser, le vampire se cala aussi confortablement que possible dans sa chaise et se mit à chanter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *