Ciara O’Neil – 6 / Angus

Tu crains pour ma vie, bébé démon? Fit Ciara surprise. (C’était la première fois qu’elle se retrouvait dans cette situation. Un démon inquiet pour elle.) Tu es vraiment une exception. Tes semblables n’aimeraient rien de mieux que de me savoir au fond d’une tombe, morte.

̶ Je ne veux pas votre mort. Et c’est Angus. Pas bébé démon. Je ne suis pas un démon, affirma-t-il, sûr de son fait.

̶ Tu as beau dire, tu es un démon. Pour la moitié tout du moins, concéda-t-elle à contrecœur.

̶ Mes parents étaient… commença à s’indigner le garçon.

̶ Ta mère était humaine, l’interrompit la jeune femme. Pas ton père. Tu peux le nier, mais tu ne peux pas le changer. C’est ainsi.

Se laissant aller au léger balancement de la démarche du cheval, Angus rumina ses pensées. Est-ce que sa mère lui avait menti? Il n’avait jamais connu son père qui, aux dires de sa mère, était un valeureux guerrier. Il était mort avant sa naissance aux mains des Anglais. Et si la vérité était ailleurs? Et si toute sa vie était basée sur un mensonge? Devait-il croire Ciara? Elle n’était qu’une étrangère. Mais jusqu’à présent, elle lui avait sauvé la vie, l’avait nourri, l’avait même soigné, alors qu’elle n’y était absolument pas obligée! Qu’y gagnerait-elle à lui mentir? Rien du tout!

̶ Tu n’as jamais été comme les autres enfants de ton entourage, bébé démon, affirma la femme blonde d’un ton caustique. Tu perçois les choses avec plus d’acuité, tu es plus fort, plus résistant. Puis, il y a ce lien que tu as avec Laserian. Tu sais toujours où il est. Tu ne sais pas pourquoi. Toutefois, je vais te le dire. Une partie de toi n’est pas humaine et ne le sera jamais. Ce lien que tu as avec Laserian indique qu’il est ton géniteur. C’est typique de la race démoniaque à laquelle il appartient. Ce lien ne va que dans un sens; il ne sait pas où toi tu es. Cette race élimine sa progéniture systématiquement à cause de ça. S’il ne t’a pas tué, c’est qu’il ne sait pas ce qu’il est pour toi.

Un souvenir remonta à la mémoire du garçon: sa mère essuyant son nez en sang du revers de la main, suite à une gifle monumentale de Laserian. Pour une fois, elle ne le craignait pas, n’esquivait pas les coups. Elle ricanait méchamment, comme il ne l’avait jamais entendue rire. Laserian avait dit quelque chose qu’Angus n’avait pas compris, mais il avait ouï la réponse de la mère. Elle disait que son fils était né à terme, que c’était le fils de Niall, pas le sien. L’homme avait assené un brutal coup de pied dans les côtes de sa mère. Malgré son jeune âge, Angus s’était interposé et avait reçu plusieurs coups avant que sa mère ne retrouve assez de force pour le couvrir de son corps afin de le protéger. La pauvre femme était morte deux semaines plus tard. Sa vie était devenue par la suite un cauchemar.

̶ Vous voulez tuer Laserian…

̶ Oui, répliqua laconiquement la jeune femme.

Laserian, son père? Il refusait de le croire. Cet homme l’avait maltraité toute sa vie. Non! Son père était Niall McGregor, pas Laserian! Malheureusement, sa raison se disputait à son cœur. Il avait la sensation d’être déchiré de toutes parts. Sa mère l’avait toujours protégé et elle aurait très bien pu mentir à tout le monde pour le faire. Il ne lui en voulait pas. Il ne l’en aima que davantage et regretta amèrement qu’elle n’ait pas vécu plus longtemps pour qu’il puisse le lui exprimer de vive voix, maintenant qu’il connaissait la vérité. Elle était morte. À cause de ce démon de Laserian.

Sa raison fut la plus forte. Ses souvenirs, mais surtout les faits, criaient que ce que lui avait affirmé Ciara était la vérité. Juste la vérité. Rien de plus, rien de moins. Physiquement, il tenait surtout de sa mère; il avait ses cheveux roux, ses yeux couleur vert mousse et le même nez légèrement retroussé couvert de taches de son. Niall McGregor, l’époux défunt de sa mère, était le demi-frère de Laserian. Il était donc logique qu’ils aient possédé la même carrure et qu’Angus ait également hérité de celle-ci, peu importe lequel des deux a pu être son géniteur. Étant donné tout cela, il avait l’infime certitude que sa chère maman lui avait menti, à lui et à tout son entourage pour le protéger de Laserian. Elle devait se douter de ce que l’homme lui ferait s’il savait.

Angus décida de s’en tenir à la décision qu’il avait prise, c’est-à-dire aider Ciara dans ses desseins. L’homme, le démon, peu importe ce qu’il était, ne méritait pas de vivre de toute manière. Oui, Angus livrerait Laserian McGregor sur un plateau d’argent à Ciara et s’il le fallait, il était même prêt à tenir l’épée qui lui pourfendrait le cœur. Il le ferait même avec grand plaisir.

Au bout d’un moment, la femme blonde fit arrêter le cheval et se laissa glisser prestement à pieds joints sur le sol.

̶ Le cheval a besoin d’une pause, prit-elle le temps d’expliquer. Descends de là que j’examine ton pied. Manquerait plus que ça s’infecte, termina-t-elle sèchement.

Angus se contenta obéir sans mots dire. Ciara lui tendit une gourde avant de s’accroupir pour s’occuper de son pied. Elle fit ses soins et remit un pansement propre autour.

̶ Ça ira, conclut-elle, laconique.

Elle leva la main vers l’animal qui broutait non loin d’eux, dans une invitation à remonter en selle. Angus soupira, mais la suivit. Elle l’aida à monter puis lui tendit un morceau de viande fumée.

̶ Pour la route, se contenta-t-elle de répondre face à son regard interrogateur.

Elle était presque gentille avec lui, cela lui faisait vraiment une impression bizarre. Tellement qu’il se demanda si quelque chose n’allait pas.

̶ D’accord, finit-il par dire en acceptant la nourriture. Mais nous ne sommes plus très éloignés de Laserian maintenant. Deux ou trois heures tout au plus, lui confia Angus.

̶ Parfait, répliqua-t-elle, le sourire mauvais de retour sur ses lèvres. Au lever du soleil, le démon qui se fait appeler Laserian McGregor sera mort.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix + treize =